Home / NEWS  / in French  / Pompeo a annulé sa visite à Moscou

Pompeo a annulé sa visite à Moscou

Le Président américain, Donald Trump, a déclaré que les relations commerciales entre Washington et Pékin se développaient dans l’intérêt des États-Unis. «Nous sommes exactement là où nous voulons être avec la Chine», a écrit Trump sur Twitter, rappelant que Pékin avait violé les accords avec Washington et tenté de revoir les termes de l’accord commercial qu’on négociait. «Nous allons prendre des dizaines de milliards de dollars de tarifs de la Chine», a ajouté Donald Trump, promettant de dépenser les bénéfices pour développer l’agriculture et aider les populations affamées dans le monde. Auparavant, Washington avait accusé Pékin d’abandonner les accords commerciaux et de «perturber l’accord». Le 11 mai, Trump a ordonné d’imposer 25% de droits de douane sur la quasi-totalité des importations restantes en provenance de Chine, évaluées à 300 milliards de dollars.

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a annulé sa visite à Moscou prévue lundi, mais il a toujours l’intention de rencontrer mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à Sotchi, rapporte l’agence Reuters, citant une source au sein du département d’État des États-Unis. Lundi, Pompeo arrivera à Bruxelles au lieu de Moscou, où il discutera avec les représentants de l’Union européenne de la situation concernant l’Iran, rapporte TASS. Comme le fait remarquer Reuters, le secrétaire d’État a déjà quitté Washington pour se rendre en Europe. Comme indiqué précédemment, Mike Pompeo aurait dû se rendre en Russie pour la première fois en tant que secrétaire d’État américaine les 13 et 14 mai.

Les dirigeants saoudien et égyptien ont persuadé le Président américain, Donald Trump de changer la politique de Washington en Libye, rapporte The Wall Street Journal citant des sources. «Début avril, le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, et le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sisi, ont appelé Trump à soutenir le général Khalifa Haftar, dont les forces cherchent à s’emparer de Tripoli, la capitale libyenne.» En avril, Trump aurait eu des entretiens téléphoniques avec le commandant de l’Armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar.

Le ministre saoudien de l’Énergie, Khalid al-Falih, a déclaré que deux pétroliers saoudiens avaient été soumis à un sabotage dimanche dans les eaux des Émirats arabes unis, rapporte RIA Novosti en se référant à l’agence de presse saoudienne SPA. Dimanche dernier, le ministère saoudien des Affaires étrangères a déclaré que les événements s’étaient déroulés dans la zone portuaire de Fujairah. Il est noté que l’incident n’a pas fait de victimes et qu’aucun liquide ou carburant dangereux n’a fui depuis les navires. Cependant, l’attaque a causé des dommages considérables aux structures du navire, selon l’agence. Al-Falih a condamné ce sabotage qui, selon lui, s’est fixé pour objectif de saper la liberté de navigation maritime et de porter atteinte à la sécurité de la livraison de pétrole aux consommateurs du monde entier.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)